Dominant le chien domestique? Le maître doit montrer qu'il est le dominant de la maison ... Est

Le terme dominant ne s'applique pas aux chiens domestiques

Suite à une discussion que j'ai eue hier sur l'usage du mot dominant à l'endroit des chiens domestiques, on m'a répondu que ce mot pouvait en effet être mal choisi mais que c'était un abus de langage sans importance. Qu'un simple mot, sans autre précision, n'avait aucune valeur. Il se trouve que pour beaucoup, le mot dominant a pourtant bien une valeur qui peut être appliquée aux chiens domestiques. Et c'est là une profonde erreur.

source : http://www.primitif-addict.com/

QUELLES IDÉES TRANSMET-ON EN EMPLOYANT LE MOT DOMINANT ?

Le problème avec le mot dominant est qu'il véhicule un certain nombre de mythes qui sont parfois pris pour des dogmes. Les principaux concepts derrière le mot dominant sont :

  1. l'idée d'une hiérarchie

  2. l'idée d'un caractère affirmé qui, s'il n'est pas maté, peut amener à des comportements dangereux

  3. l'idée que le propriétaire n'a pas d'autorité ou qu'il doit se remettre en question pour en avoir une

  4. l'encouragement à ce que le propriétaire soit le chef de meute

D'une manière générale, la société n'aime pas les chiens qu'elle qualifie de dominants. Elle ne les tolère pas. Allant parfois jusqu'à culpabiliser les propriétaires pour leur manque d'autorité et de savoir-faire.

  • attention, si vous le laissez faire, il va prendre le dessus et sera irrécupérable

  • attention, s'il mange avant vous, il va se considérer comme le dominant. Ne faites jamais ça.

  • attention, ne le laissez pas tirer en laisse, il doit comprendre qu'il n'est pas le dominant

  • attention, si vous le laissez mordiller c'est qu'il vous domine

  • Ne le laissez pas passer la porte avant vous, il se considèrerait comme le dominant

  • Forcez le à se soumettre, il doit comprendre que c'est vous le dominant. C'est bon pour lui.

  • etc.

DOMINANT, UN MOT UTILISÉ POUR TOUT... ET SURTOUT N'IMPORTE QUOI

Le mot dominant est devenu un fourre-tout dont se servent allègrement les uns et les autres pour qualifier le chien dans le moindre de ses comportements qui pourraient être jugés excessifs, intolérables ou encore nuisibles. Ce faisant, non seulement on n'explique rien de cette manière aux propriétaires mais pire, on les conditionne à interpréter les comportements de leur chien d'après de vulgaires superstitions. Un chien domestique n'est pas dominant. Un chien domestique ne vit pas selon une hiérarchie de dominance Il n'y a aucune nécessité à être le chef de meute Dominant n'est pas un trait de caractère ; peu importe l'espèce Aucun chiot, louveteau, gorillon ou lionceau ne peut être dominant En fait, pour éviter de se tromper ou de tromper les autres, le mot dominant devrait être purement et simplement oublié quand on parle du chien domestique. Ce simple mot va au-delà de l'abus de langage, c'est une trahison faite aux chiens.

LE MYTHE DU CHIEN DOMINANT DANS LA RELATION HOMME-CHIEN

Dans mon métier, je vois pas mal de propriétaires qui ignorent beaucoup de choses à propos des chiens tout en étant persuadés que certains de leurs comportements les désignent comme dominants. Le problème n'est absolument pas leur méconnaissance, c'est leurs certitudes et tout ce qu'elles peuvent induire dans la relation homme-chien. Il a juste suffi qu'ils pensent ou qu'ils s'entendent dire que leur chien était dominant pour imaginer que cela pouvait justifier des maltraitances physiques et/ou psychologiques. Ils n'ont d'ailleurs pas forcément conscience que ce sont des maltraitances. Certains pensent que c'est tout à fait normal et qu'un chien doit être soumis, quitte à user de force. À ce sujet, il existe deux pratiques assez courantes. Prendre un chien par la peau du cou en le secouant et l'obliger à se mettre sur le dos tout en l'immobilisant ; ce qu'on appelle l'alpha roll. Et bien ces pratiques sont encore conseillées par certains professionnels pour éviter que le chien soit dominant. Il faut le soumettre à tout prix parce que c'est intolérable. C'est à l'homme d'être dominant et non au chien, pensent-ils sûrement. De grands noms parmi les professionnels du monde canin se sont déjà largement exprimés sur le pouvoir de nuisance du mot dominant. De mon côté, je constate très fréquemment à quel point ce simple mot peut faire des ravages. On fait porter au chien la responsabilité de quelque chose qui n'existe pas et on le maltraite pour ça !

UN ARTICLE DE PATRICK AUFROY SUR LE CHIEN DOMINANT

J'emprunte à Patrick Aufroy ces quelques mots issus d'un article ( http://akita-inu-elevage-alsace.com/votre-chien-est-dominant/ ).C'est un peu caricatural mais en même temps, cela peut faire naître une belle réflexion sur l'utilisation du mot dominant. P. = Propriétaire E. = Éducateur C. = Chien P. "Mon chien tire, Mr l’éducateur" E. "Et oui ma petite Dame c’est parce qu’il est dominant. On va lui mettre un collier étrangleur" C. On met un collier étrangleur et le chien dit "Aie"… P. "Mon chien tire toujours, Mr l’éducateur" E. "Et oui ma petite Dame c’est parce qu’il est dominant. Faut mettre des coups de sonnette." C. Le chien dit "Aie Aie" P."Mon chien tire beaucoup quand il voit les autres chiens, Mr l’éducateur" E."Et oui ma petite Dame c’est parce qu’il est dominant. Faut tirer plus fort." C. Le chien dit "Aie Aie, Je les trouvais sympas les autres chiens mais plus je m’en rapproche, plus j’ai mal." P. "Mon chien devient agressif avec les autres chiens, Mr l’éducateur" E. "Et oui ma petite Dame c’est parce qu’il est dominant. On va lui mettre un collier électrique" C. Le chien dit "Aieeeee chaque fois que je vois un autre chien, je prends une douleur terrible." P. "Mon chien s’est retourné contre moi quand il a vu les autres chiens, Mr l’éducateur" E. "Et oui ma petite Dame c’est parce qu’il est dominant. Je vous l’avais dit depuis le début. Vous avez parlé de l’euthanasie avec votre vétérinaire ?… " C. Le chien dit ………… Si quelqu’un vous dit "Votre chien est dominant", vous n’avez qu’une chose à dire : "Au revoir, Monsieur"

Posts à l'affiche